Mille ans de paix



par Alejandro Bullon, traduit par Ruth Alencar*

Juan déambulait une nuit par les rues de la ville. Les doux nuages du mois de juin rendait le paysage gris et triste. En fait, la vie n’avait ni couleur, ni joie pour Juan. Il avait un bon salaire, une très confortable maison et une belle famille, mais il y avait des mois qu’il était tourmenté par une angoisse intérieure qui ne cessait pas.

Il n’était pas heureux. Pendant la nuit il passait des heures «à compter les moutons» pour faire revenir le sommeil, mais sans aucun résultat. Sur le conseil de son entourage, il alla voir le médecin, le psychologue et le  prêtre, mais la crise existentielle était toujours là et le conduisait au désespoir. Aujourd’hui, peut-être, on dirait qu’il était stressé, mais à cette époque-là le stress n’était pas à la mode et en conséquence, Juan était vu comme un fou.

Pourquoi a-t-il, parfois, l’être humain apparemment tout ce qu’il faut pour être heureux et, pourtant, il sent un vide étrange au fond du cœur?  Nous sommes fragiles à l’intérieur, mais nous crions pour cacher notre fragilité. Nous sommes incohérents. Nous blessons ceux que nous aimons, nous agressons notre propre corps dans la course folle juste pour un peu de bonheur. Nous cherchons l’amour dans les plaisirs sensuels et cela nous rend répugnants à nos propres yeux.

Le passé nous tourmente. Ce sont des souvenirs qui frappent et troublent la conscience. Ce sont des pages que nous voudrions arracher de l’histoire de notre vie, mais elles sont là, faisant toujours revenir à la mémoire que, quelle que soit notre image, il y a quelqu’un d’autre caché en chacun de nous.

Regardons le présent et rien ne nous satisfait. Regardons le futur, et il nous semble  incertain. La mort nous effraye et l’idée de ne pas savoir où nous irons, lorsque l’histoire de ce monde aura pris fin, nous angoisse.

Juan prenait une montagne de comprimés pour pouvoir dormir, mais dernièrement pas même les comprimés faisaient effet. Voici la tragédie des «solutions en plastique» que, parfois, nous cherchons pour notre vie. Vous fumez une cigarette pour vous sentir bien, mais avec le temps vous découvrez qu’une seule ne suffit pas. Alors, vous en fumez deux, trois et un jour c’est tout un paquet par jour, jour après jour.

Vous buvez un verre de whisky pour perdre votre timidité et un jour, lorsque vous ouvrez les yeux, vous découvrez qu’il vous est impossible de vivre loin de la bouteille d’alcool. La même chose arrive avec les drogues, avec la promiscuité et la quête effrénée du plaisir. Ce sont des «solutions en plastique». L’effet relaxant ne dure pas longtemps. Puis, il reste la terrible sensation de vouloir toujours plus, alors que nous savons que nous nous détruisons.


Le secret du bonheur

C’était par cette nuit froide et nébuleuse du mois de juin que Juan, vagabondant par les  rues de la ville, a vu un grand barnuma, avec des énormes lettres qui annonçait: «Le secret du bonheur».

Voilà  tout ce  dont il  avait  besoin.  C’est  le  bonheur qu’il cherchait mais il ne le trouvait toujours pas. C’était le «secret», son plus grand besoin.  Tout dans cette vie a un secret, et le découvrir est la clé d’entrée pour de nouveaux horizons sans fin.

Juan est entré dans la tente. Le thème de la nuit était «Le Millenium». En fait, ce mot a déjà perturbé plusieurs personnes. Surtout de nos jours, il est très employé. On parle du troisième millénaire. On divulgue la série de Chris Carter, Le Millenium. Cela semble un mot mystérieux. Mais qu’est-ce qu’un sujet si étrange avait à voir avec «le secret du bonheur»,  annoncé à l’entrée de ce barnum?


Le millenium

Imagem: setimodia.wordpress.com
Dans la Bible le mot «millenium»n’est pas écrit. En revanche, il est décrit une période de mille ans, que l’on nomme millenium. Le texte littéral dit: « Puis, je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clé de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. Il saisit le dragon et Satan, et le lia pour mille ans. Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduise plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps.»1

Cette prophétie annonce que le diable sera jeté en prison pendant une période de mille ans, pendant laquelle il ne pourra tromper personne. Comment tout cela arrivera-t-il? Pour le comprendre, il faut avoir à l’esprit le tableau complet à partir du retour de Christ.   

L’apôtre Paul parle clairement de la résurrection des justes au moment de la venue du Christ. Il dit: «Car  le Seigneur, lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de dieu, descendra du Ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.»2

La promesse de la résurrection  à l’occasion du retour de Jésus est pour ceux qui «sont morts en Christ»;  tous ceux qui sont en vie, ont accepté Jésus comme Sauveur et, ont obéi à Sa Parole. Etes-vous certain que Jésus est une réalité pour votre expérience ou qu’Il n’est qu’un nom, qu’une philosophie, qu’un adhésif qui se met sur la voiture ou un crucifix qu’on porte comme s’il était un porte-bonheur?

Permettez-vous que Jésus contrôle votre vie? Alors, n’ayez pas peur de la mort, car elle sera pour vous seulement un sommeil, duquel vous vous réveillerez à l’occasion du retour de Christ.      


Deux résurrections

Maintenant, voici une question naturelle: «Qu’arrivera-t-il à ceux qui sont morts sans Christ?  Qu’arrivera-t-il à ceux qui ont refusé de suivre Jésus et d’obéir à Sa voix, et qui meurent avant le retour de Christ?»  La Bible parle de deux résurrections: «Ne vous étonnez pas de cela; car  l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement.»3      

Avez-vous saisi? Quelques-uns ressusciteront pour la vie, et d’autres pour la mort. Evidemment, lors du retour du retour de Christ, ressusciteront uniquement les justes qui ont vécu une vie d’amitié et de camaraderie avec Jésus.  L’Apocalypse révèle ce fait ainsi:  «Heureux et saints ceux qui ont  part à la première résurrection! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec Lui pendant mille ans.»4

Ici, il est mentionné une première résurrection, à laquelle auront part seulement les justes. Et quand ressusciteront ceux qui ont rejeté Jésus? Ceci sera un sujet analysé plus loin.

Poursuivons avec la construction du tableau à partir du retour de Christ. Quand les trompettes sonneront, les morts en Christ ressusciteront. Et ceux qui sont vivants? Que leur arrivera-t-il?  Eux aussi, auront deux destinées différentes. Lisons ce que dit l’apôtre Paul concernant ceux qui font partie du peuple de Dieu, dont les caractéristiques furent de croire en Jésus et de garder ses commandements: «Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons enlevés ensembles avec eux dans les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.»5


Une triste surprise

Qu’arrivera-t-il à ceux qui sont vivants et qui n’ont pas accepté Jésus comme leur Sauveur? La Bible répond: «Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme. Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; le déluge vint, et les fit tous périr. Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme.»6

Les gens mèneront leur vie, comme tous les jours. Les bureaux seront pleins; les usines, aussi. Les machines et les ordinateurs fonctionneront normalement. Dans les rues, les personnes se déplaceront comme toujours, agitées d’un côté et de l’autre. Les enfants des rues et  les mendiants seront toujours aux coins de rues, la main tendue en attente d’une aumône. Dans les banques, les transactions financières, comme toujours, échangeront des millions, et les Bourses de Valeurs, agitées, agiront dans l’expectative de toujours. Dans les prisons, les  détenus verront le temps passer doucement, comme toujours.

Cependant, subitement, les forces de la Nature seront excitées. L’Apocalypse décrit: «Le ciel se retira comme un livre qu’on roule; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places. Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers de montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers : tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’agneau, car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister?»7

Ceci sera un jour de désespoir pour ceux qui ont rejeté Jésus et Sa Parole. Savoir que l’Histoire est finie et qu’ils étaient du mauvais côté. Le plus dramatique est de savoir qu’en ce jour-là, il y aura des gens sincères qui seront du mauvais côté.  Jésus l’a prophétisé: «Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-ci qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? N’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: je ne vous ai jamais connu, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.»8

Avez- vous bien compris? Il y aura en ce jour-là des personnes qui auront cru, Qui auront fait des miracles et des prodiges et qui seront perdus. N’est-ce pas incohérent?  Pourquoi est-ce qu’ils seront  perdus? Jésus répond: ils n’ont pas fait la volonté de mon Père qui est aux Cieux. Ils n’ont ni adoré le véritable Dieu, ni ont fait Sa volonté. Et où est-ce que se trouve cette volonté du Père? Dans la Bible, bien sûr.

Tout au long de l’Histoire, l’ennemi a essayé de conduire les hommes à adorer n’importe quoi et à désobéir à Dieu. Parfois, l’objet de cette adoration était quelque chose de bien et la désobéissance était pour des causes «justes», du point de vue humain. Mais, ce n’était ni une adoration au véritable Dieu ni l’obéissance à Sa Parole. Cependant, le jour final arrive et la vérité sera dévoilée. Mais il sera trop tard pour ceux qui n’ont pas voulu suivre Jésus et Lui obéir, selon sa Parole. La Bible raconte que «les hommes diront: Paix et sûreté! Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point.»9


Un jour glorieux et heureux

D’un autre côté, ceux qui, humblement, ont suivi Jésus et obéi à sa Parole, même si cela signifiait un danger, ouvriront les bras pour recevoir Jésus et seront emportés, avec les justes ressuscités, pour se retrouver avec le Sauveur sur les nuées.

Quel jour glorieux ce sera ! Vous pourrez revoir vos amis qui vous ont été arrachés par la mort. Vous pourrez embrasser votre fils, votre père ou votre frère et ne plus jamais être séparés. Si quelqu’un est mort du cancer, il ressuscitera tout à faire guéri. Les handicaps, les mutilations, tout finira. Les morts ressusciteront avec un corps transformé. L’apôtre Paul dit: « Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps mortel revête l’immortalité. Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire. O mort, où est ta victoire? O mort, où est ton aiguillon?»10

Ne voulez-vous pas être là-bas, dans ce matin glorieux, pour contempler la victoire définitive sur la mort?


Mille ans de vacances au Ciel

Poursuivons maintenant avec le thème du millenium. La Bible affirme que Jésus et Ses fidèles monteront  aux Cieux et y seront pour une période de mille ans. L’apôtre Jean en dit plus: «Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait  compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l’agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains.»11

Un jour, quand Jésus était sur terre, le disciple Pierre Lui a dit qu’il voulait L’accompagner jusqu’à son palais et Christ lui a répondu: « Je vais vous préparer une place. Et lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je sois vous y soyez aussi.»12   

Finalement, le jour, où nous rentrerons à la maison du Père, arrive. Certainement, nous regarderons d’un côté et de l’autre pour essayer d’y retrouver des amis et nous aurons beaucoup de surprises. Des gens que nous avions pensé y retrouver n’y seront pas, et des gens qui, à notre avis, n’auraient pas le droit d’entrer dans le royaume des Cieux, y seront.


Participant au jugement

Maintenant voyez dans le récit suivant une des activités que les fidèles auront aux Cieux, pendant le millenium: «Et je vis des trônes; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger.» Mais, le jugement, n’est-il pas fini avant le retour de Christ sur la Terre? Bien sûr: la commission rogatoire, pour décider qui serait sauvé ou pas a bien eu lieu avant le retour de Jésus. Pendant le millenium c’est «la condamnation pénale». Pour que personne n’ait de doute liée aux merveilleux  procédés divins.

A ce moment-là, nous saurons pourquoi les personnes dont nous croyions qu’elles seraient sauvées ne l’ont pas été ou vice versa; et à ce moment aussi nous donnerons, encore une fois, gloire à Dieu car ses chemins sont justes. Satan n’avait aucune raison pour L’accuser de tyran, injuste et arbitraire.


La prison de Satan

Quelle sera, alors la situation de Satan pendant le millenium? Nous avons déjà vu qu’il sera lié, détenu, sans pouvoir séduire personne. Quelle espèce de prison sera capable de tenir un ennemi si puissant?

A l’occasion du retour du Christ, les fidèles vivants et les justes ressuscités seront emportés aux Cieux. Les méchants vivants mourront avec la splendeur du visage de Christ et la Terre sera désolée. Voyez comment le prophète Jérémie décrit la situation de la Terre pendant le millenium. «Je regarde la Terre  et voici, elle est informe et vide; les cieux et leur lumière ont disparu. Je regarde les montages, et voici, elles sont ébranlées; et toutes les collines chancellent. Je regarde, et voici, il n’y a point d’homme; et tous les oiseux des cieux ont pris la fuite. Je regarde, et voici, le Carmel est un désert; et toutes ses villes  sont détruites, devant l’Eternel, devant son ardente colère.»14

La prison de Satan est symbolique. Il ne sera pas littéralement derrière les barreaux. Mais, comme il n’y a plus personne à séduire sur la Terre, symboliquement il sera lié aux circonstances, dans une planète détruite physiquement et avec des montages de cadavres partout.

Enfin, lorsque cette période de mille ans finira, plusieurs choses importantes se succéderont. D’abord, ressusciteront les méchants morts à toutes les époques, ainsi que ceux morts à l’occasion du retour du Christ. L’Apocalypse affirme: «Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu'à ce que les milles ans fussent accomplis.»


Le dernier combat

Nous pouvons conclure que le début et la fin du millenium sont marqués par deux résurrections. La première, des justes et la deuxième, des méchants. Au moment où les méchants ressuscitent, Satan «est délié de sa prison pour un peu de temps». Maintenant, voyez ce qu’il fait avec les méchants qui ressuscitent. Jean raconte: «Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre. Leur nombre est comme le sable de la mer.»15

Fermez les yeux et imaginez la scène: Jésus et Ses fidèles, après les mille ans descendent à nouveau sur la Terre, où sera le Nouveau Foyer Eternel. L’apôtre Jean dit: «Je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux.»16

À ce moment, le diable et toute son armée de méchants ressuscités essayent de s’approprier la ville. «Et ils montèrent sur la surface de la Terre. Et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais, un feu venant de Dieu descendit du ciel, et les dévora. Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre où est la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.»17

Voici, ce sera la fin du millenium et aussi la triste fin de l’histoire du péché. Satan et ses serviteurs seront détruits et selon le prophète, «l’angoisse ne se lèvera pas par deux fois». Pour cette raison, en employant le langage symbolique, Jean a dit que Satan et ses serviteurs, « seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.» Ici l’apôtre fait référence aux conséquences éternelles de la fin du péché, sinon, la scène du tourment éternel ne s’accorderait pas avec la miséricorde et la justice  de Dieu.

Le bois brûle, le temps que ce qui peut être consumé n’est pas brûlé; les méchants brûleront, aussi, jusqu’à être complètement consumés. Subséquemment le péché aura pris fin, aux siècles des siècles.


La fin heureuse

Juan est entré cette nuit-là dans la tente de barnum qui annonçait «Le Secret du bonheur». Le sujet de cette nuit fut: «Le millenium». Juan a compris que sa vie avait un sens, qu’il valait la peine de vivre, et que la plus grande erreur de sa vie fut de chercher le sens de son existence dans les choses et pas en Jésus.

Cette nuit-là, il a compris que les injustices de cette vie arriveraient bientôt à une fin heureuse. Il a compris que le temps est venu de donner son cœur à Jésus. Et il l’a fait. Lorsque le pasteur invita les personnes à suivre Christ, il l’accepta. Et quand il rentra à la maison il dormit comme jamais depuis longtemps il n’avait dormi. La paix de Jésus remplit son cœur. Le passé ne le tourmentait plus. L’avenir ne lui faisait plus peur. Il savait d’où il venait, pourquoi il était dans ce monde, et où il allait. Il était né en Christ. Il était une nouvelle créature. Et celle-ci peut être aussi votre expérience. Maintenant!

Alejandro Bullon


Le Troisième Millénaire et Les Prophéties de l’Apocalypse, Chapitre 21

* Traduction faite avec l’accord de l’auteur. Tous les droits de reproduction totale ou partielle réservés à Casa Publicadora Brasileira.

Merci Marie-Jésus BROUDIN et  Bernadette SOUIL

a- En Amérique du Sud des tentes de barnums de toile sont employés pour annoncer la Parole de Dieu. On  les place dans un endroit public et on organise des  séminaires d’une semaine voire plus.

______


1.       Apocalypse  20 : 1-3
2.      1ère Lettre aux Thessaloniciens 4 : 16
3.      Evangile selon Jean 5 : 28-29
4.      Apocalypse  20 : 6
5.      1ère Lettre aux Thessaloniciens 4 : 17
6.      Evangile selon Luc 17 : 26 -27 et 30
7.      Apocalypse  6 : 14 -17
8.      Evangile selon Mathieu 7 : 21-23
9.      1ère Lettre aux Thessaloniciens 5 : 3
10.    1ère Lettre aux Corinthiens 15 : 51-55
11.     Apocalypse 7 : 9
12.     Evangile selon Jean 14 : 2-3
13.     Evangile selon Jean 13 : 36
14.     Jérémie 4 : 23-26
15.     Apocalypse  20 : 7-8
16.     Apocalypse  21 : 2
17.     Apocalypse de Jean 20 : 9-10


Comentários

Postagens mais visitadas deste blog

3º Dia: Por que as coisas pioram quando mais buscamos a Deus?

O Rio Jordão: As Águas de Naamã

Revelação e Explicação do Sonho de Nabucodonosor - Capítulo 2